Une approche sociologique de Twitter

La sociologue et ethnographe Liz Pullen a passé un mois à suivre le top 500 des utilisateurs de Twitter ainsi que les membres présents sur la liste des “utilisateurs suggérés” (suggested users). En suivant ces comptes, elle a pu étudier les comportements des nouveaux arrivants sur la plateforme et analyser le modèle que proposait Twitter pour les intégrer. Début juin, elle avait été interrogée par RWW sur les résultats de ses recherches.

Liz a identifié trois façon d’utiliser et de comprendre Twitter : comme un réseau d’information, comme une plateforme de microblogging, et comme un réseau social.

« Si on pense en terme de réseau social, l’important est de penser l’intégrer de nouveaux utilisateurs au réseau existant, et là dessus twitter échoue complètement »

Ce qu’elle a constaté est justement que les messages produits par les utilisateurs suggérés étaient avant tout unilatéraux (du « broadcast ») ou égo-centrés (« qu’est-ce que vous pensez de ceci« , « est-ce vous pouvez m’envoyer ça« , etc.) et entretenaient l’illusion d’un dialogue. « Cela peut paraître naïf« , accorde Liz, mais quelqu’un de nouveau attendra effectivement un feedback ou une interaction et espérera entrer en contact avec ces personnes, surtout si elles sont les premières à lui être présentées.

suggested-twitter

Sur les sites de réseaux sociaux comme au sein de communautés online traditionnelles, détaille Liz, il y a toujours une « phase d’apprentissage » au cours de laquelle les lurkers deviennent novice et les novice deviennent utilisateurs puis leaders, mais rien de tout cela n’a été prévu parce que Twitter n’est pas vu par ses fondateurs comme un site de réseau social : « les gens s’inscrivent, ont des célébrités à suivre et ne savent pas comment localiser d’autres personnes », explique-t-elle encore. Pour elle, le faible taux de rétentions des utilisateurs, qui avait été identifié plus tôt par Nielsen (cf. Les utilisateurs de Twitter ont du mal à suivre) , est clairement la conséquence de cet échec.

La chercheuse propose plusieurs solutions : un système de recherche dans les biographies des utilisateurs (pour pouvoir retrouver les personnes exerçant le même métier, ou partageant sa passion, c’est par exemple ce que propose tweepsearch.com) ou dans les adresses (pour retrouver les utilisateurs proches de chez soi (c’est là dessus que s’est fondé aka-aki par exemple, et ce que propose nearbytweets.com). Il est donc intéressant d’observer que ces applications existent déjà, reste à savoir si Twitter considérera qu’elles répondent à un véritable besoin.

Elle conclue : voir simplement Twitter comme un système de distribution d’information ou de suivi d’updates de célébrités le rend « remplaçable » (Les internautes s’inscrivent pour suivre la mouvance, mais ne sont pas assidus). Les gens qui considèrent l’outil comme un réseau social « sont ceux qui resteront le plus longtemps sur la plateforme« , pour y retrouver leurs amis notamment. Avec un système d’intégration digne de ce nom, Twitter pourrait être capable de former des utilisateurs plus fidèles.

Pour l’instant, Biz Stone, fondateur de Twitter, ne semble pas encore avoir clairement tranché entre les deux orientations. Rappelons-nous ce qu’il avait déclaré dans une interview au journal Le Monde : « Twitter n’est pas un réseau social, mais un réseau de communication qui tisse des relations sociales »)

En juillet, une nouvelle page d’accueil a vu le jour, redessinée pour « les gens qui sont nouveaux sur twitter.com » et privilégiant « l’apprentissage par l’expérience » (avec la mise en avant du moteur de cherche et des Trending Topics). Le système de suggestion d’utilisateurs, lui, n’a pas été modifié.

Edit > Décidément, cet article tombe à point nommé : Biz Stone vient justement d’annoncer sur Bloomberg que son équipe de designers travaillait sur « un projet visant à aider les nouveaux utilisateurs » à découvrir d’autres personnes ayant un intérêt similaire ou twittant à proximité.

A lire également :


Recommandez cet article à vos amis

et rejoignez nous sur Facebook et Twitter...



1 commentaires pour cet article

  1. Catherine Ertzscheid

    Mais quel bonheur de te relire!!!
    Et ici parfait!
    Rien à redire : tu écris toujours de manière aussi efficace ;)
    Bonne journée!!

9 Trackbacks For This Post

  1. links for 2009-09-10 « Ikan66 :

    [...] Une approche sociologique de Twitter | ReadWriteWeb France (tags: twitter) [...]

  2. Cactus Acide » » L’observatoire du neuromancien 09/10/2009 :

    [...] Une approche sociologique de Twitter | ReadWriteWeb France [...]

  3. La vérité sur Twitter | Owni.fr :

    [...] social. Ce n’est pas moi qui radote, c’est la sociologue et ethnographe Liz Pullen, qui a étudié le comportement des twitterers. Elle vient juste dire qu’il faut croire ce que le fondateur de Twitter lui-même avait dis : [...]

  4. TheWeeklyBest #3 > La sélection des Aaaliens /-) | Owni.fr :

    [...] (2) Une approche sociologique de Twitter (Liz Pullen) [...]

  5. Lectures Twitter de la semaine : Twitteresque No.11 ! : markich.free.fr :

    [...] Une approche sociologique de Twitter | ReadWriteWeb France [...]

  6. Une approche sociologique de Twitter | ReadWriteWeb France – The Facebook News :

    [...] Palpitt wrote an interesting post today onUne approche sociologique de Twitter | ReadWriteWeb <b>France</b>Here’s a quick excerpt [...]

  7. TheWeeklyBest #4 > La sélection des Aaaliens /-) | Owni.fr :

    [...] (2) Une approche sociologique de Twitter (Liz Pullen) [...]

  8. Gesdesites.com » Blog Archive » A lire ailleurs #7-17 septembre :

    [...] . Où échoue Twitter La sociologue Liz Pullen a étudié le réseau Twitter pour montrer comment Twitter échoue à accueillir de nouveaux entrants et expliquer le faible taux de rétention des utilisateurs. Oui, Twitter n’est pas un réseau un social, mais un réseau de communication qui tisse des relations sociales. [...]

  9. A lire ailleurs #7-17 septembre | MKT planet - News Web Marketing - Nouvelles Technologies :

    [...] . Où échoue Twitter La sociologue Liz Pullen a étudié le réseau Twitter pour montrer comment Twitter échoue à accueillir de nouveaux entrants et expliquer le faible taux de rétention des utilisateurs. Oui, Twitter n’est pas un réseau un social, mais un réseau de communication qui tisse des relations sociales. [...]

Réagissez !

Politique de modération des commentaires

  • A propos
  • Best of
  • Buzzing
  • Tags

ReadWriteWeb est un blog dédié aux technologies internet qui en couvre l’actualité et se distingue par ses notes d’analyse et de prospective ainsi que par l’accent mis sur les usages et leurs impacts sur les média, la communication et la société. Il est classé parmi les blogs les plus influents de la planète par Technorati et Wikio. Publié en cinq langues, il s'appuie sur un réseau de correspondants locaux en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, en France, en Espagne, au Brésil, en Chine ainsi qu'en Afrique francophone. Ses articles sont publiés dans la rubrique technologie du New York Times.


Partenaires

hébergement infogérance Bearstech
af83





Appli iPhone


 

Recommandés



Activité sur le site